La route pour Valdez (de Glennallen, AK à valdez, AK) est vraiment enchanteresse : elle se faufile entre montagnes à 2000-4000 mètres d’altitude, se frotte a des langues de glace, torrents, et cascades (genre 50 en tout).

Puis vient un magnifique col à passer (Thomson pass) , enfin la route serpente et descends vite avant de finir droite et rectiligne vers la baie de Valdez, le terminal pétrolier a gauche, puis la petite ville de Valdez, ou l;’on compte 4000 ames.

Autant le dire tout de suite : il pleut beaucoup pendant les 3 jours ou l’on y reste, mais la vie dans le Van est confortable. Quand les nuages s’elevent, ils laissent apparaitre la fine couche de neige 800-1000 metres au dessus de nous ! Valdez est la ville la plus enneigée aux États-Unis, avec une moyenne de 8.2 metres par an… Des bateaux coulent sous le poids de la neige !

Valdez est un port de peche “classique” avec en plus un des bateaux dédiés a la peche “sportive” (faudra m’expliquer ca). Peche sportive = touristes qui viennent pécher le plus de poisson qu’ils peuvent dans le Detroit de “prince William” (fletant, saumons, etc…) a tel point que la moitié de la ville est dédiée a cela.

Ensuite il y a le terminal pétrolier de la pipeline trans-Alaska achevée en 1977 qui par de la mer de Beaufort, et parcours 1300 km avant de finir dans des super tanker (quand tout va bien). La société qui gere ca s’appelle “Alyeska”, et sur leurs camions on peut lire le slogan “No one get hurts”… je n’irai pas trop chercher de ce coté la !

Apres avoir discuté avec des locaux, apparemment Valdez reste une ville assez peu riche, le terminal pétrolier na que peu de retombée sur la vie de la ville (les employés habite pas sur place, ils vont et viennent et sont hébergés dans l’enceinte du terminal.

Coté faune c’est assez genial, on a pu voir ours (on était a vélo), phoques, lions de mer, poissons (saumons), des petits lapins mignons dans la ville qui servent de garde manger aux aigles chauves, etc… Enormément de saumons viennent frayer ici, on aurai pu les attraper a l’épuisette…

Un tremblement de terre a complètement dévasté Valdez en 1964 (avec Tsunami), la ville a été reconstruite ailleurs a quelques kilometres de la.

 

 

 

 

20120912-095910.jpg

Comments

comments