Le chapitre nord américain de notre lente épopée s’est terminé sur une note positive. En effet, en arrivant à San Francisco, nous sommes fatigués par la Californie qui ne s’avère pas vraiment accueillante. Après avoir passé le Golden Gate Bridge un samedi après-midi, les bouchons de cyclistes occasionnels sur le pont nous rappellent que nous nous approchons d’une agglomération sur-peuplée, de surcroît envahie par les touristes, même au mois de Novembre. Cyndi notre hôte se rend bien compte que nous avons besoin de repos et nous offre un nid douillet, à deux pas du Golden Gate parc.

Cependant, nous souhaitons nous rendre rapidement à la frontière, un colis avec de nouvelles pièces pour les vélos nous attend à San Diego. En une nuit et une matinée, nous parcourons plus de 1000 kilomètres en bus et en train. Le changement est radical en arrivant à la gare de San Diego, chaleur soudaine (pour nous), palmiers et un air étrange de retour dans le temps, serions-nous de nouveau pendant la période estivale ?

Notre colis met beaucoup plus de temps que prévu, nous passons finalement 2 semaines dans la ville. Notre famille d’accueil nous invite pour Thanksgiving, nous prenons nos marques dans le quartier et découvrons un café français où les croissants et les pains au chocolat feraient pâlir d’envie les meilleures boulangeries Parisiennes. La vie est douce à San Diego et cette pause un peu forcée est finalement la bienvenue. Un grand merci à la famille Taylor qui nous a hébergé si longtemps !

Le 5 décembre, nous repartons à l’aventure en direction du Mexique. Les formalités sont assez simples. Tandis que les habitants de Tijuana passent la frontière les mains pleines de sacs d’emplettes de Noel, nous achetons notre visa de 6 mois. Dès les premières secondes en terre Mexicaine, je m’en prends plein la figure. Mes 5 sens sont en permanence sollicités: la musique, le flot interrompu des véhicules et taxis jaunes qui puent, les vendeurs dans la rue. Tijuana est très animé et je me sens à nouveau en voyage. Depuis que nous avons passé la frontière nous avons fait des rencontres fantastiques. La générosité des Mexicains est sans pareil, vraiment c’est un bonheur de faire du vélo. Tout ce que j’avais rêvé du voyage à deux roues, le Mexique me l’apporte amplement: des paysages à la cuisine, en passant par les habitudes de vie, chaque nouvelle journée est une nouvelle aventure et apporte son lot de surprises. Adam Glover, un cyclo-voyageur Néo-Zélandais a fait un bout de chemin avec nous. Voyageur atypique, il ne quitte pas sa radio qui lui permet de rester connecté aux ondes.

Nos hôtes nous ont reçu comme des membres de la famille et se sont fait une joie de nous faire découvrir la gastronomie Mexicaine qui, par ailleurs, est délicieuse. La Baja California regorge de poissons et de fruits de mer. Menudo, tortilla, ceviche, tacos de poisson, churros … et la liste, loin d’être exhaustive, me motive à essayer de nouveaux produits, même en camping. Ainsi, nous partons les sacoches pleines de pâtisseries, d’avocats, de bananes et de … cactus !

Nous avons reçu plus d’encouragements en 4 jours sur la route qu’en 4 mois aux USA ! Et fait nouveau, je me fait maintenant draguer … par la police !! Depuis la route désertique que nous allons prendre tout à l’heure en direction de Catavina, nous vous souhaitons un Joyeux Noel. Felix Navidad !

Comments

comments