Après notre mésaventure avec les frères Dalton, n’ayant plus la motivation pour poursuivre notre route au Pérou mais paradoxalement coincés sur cette terre ( plus de passeport pour moi ) nous rejoignons Lima en bus. Des notre arrivée dans la capitale, il est 7 heures du matin, un homme nous prévient : ” N’allez pas dans ce quartier, vous allez vous faire voler vos affaires ! ” On commence a connaitre le pays et on suit ses instructions en direction du centre ville. Par chance c’est dimanche et il n’y a pas de circulation, on déambule donc, tranquilles, a la recherche d’un hôtel. On parvient après plus d’une heure de recherches a poser nos sacoches dans une chambre a peu près acceptable malgré l’odeur d’humidité et de moisi qui hante le lieu !

Nous passons 15 jours a Lima a jongler entre les coups de fils aux banques et les déplacements a l’ambassade de France. Nous avançons la date de notre départ au 18 septembre depuis Quito. 40 heures de voyage en bus pour relier les 2 capitales : un record pour nous. A la frontière on est soulages de quitter cette terre maudite …

On ne profite pas vraiment de la capitale Équatorienne, trop fatigues pour sillonner la ville, pourtant classée au patrimoine mondial de l’humanité par l’Unesco. Une fois de plus, alors que nous rentrons à l’hôtel après être sortis manger dans une pizzeria, un jeune nous avertit : ” Mucho Cuidado …” (Faites très attention) Étrangement nous nous sentons plutôt à l’aise à Quito !

Nous avons la très agréable surprise de découvrir Bogota lors d’une escale en Colombie. Yves et Emma ( nos amis Grenoblois ) en parlaient avec beaucoup de bien sur leur blog et effectivement, nous sommes littéralement envoutes par la ville et son vieux quartier. Maisons colorées au style colonial, petites rues étroites, vie culturelle très présente et dynamique, entrée libre dans les musées en bref un coup de cœur : c’est lorsque l’on s’y attend le moins que l’on a les meilleurs impressions et souvenirs de voyage. En tout cas, pour nous, ce fut systématiquement le cas ! On s’est même promis de revenir en Colombie car le pays et les gens valent vraiment la peine qu’on s’y arrête. Certainement plus qu’au Pérou … (totalement subjectif je vous l’accorde)

Nous sommes actuellement a Montréal pour une semaine de repos ( quoi que je ne sais pas si on peut appeler ça du repos : apéro, repas copieux, discussions enflammées sur les voyages, les rites, les superstitions, la photographie, le cinéma, la musique et la littérature … )

Nous nous préparons a reprendre la route, sur une terre plus connue mais tout aussi intéressante et passionnante, surtout après 2 ans de séparation.

Print Friendly, PDF & Email

Comments

comments