Des jeux, beaucoup moins populaires que les JO, mais dont l’intérêt mérite que l’on s’y penche un moment, se sont déroulés à Whitehorse début Mars. Les Jeux d’hiver de l’Arctique regroupent les ” “régions” du Yukon, Territoirs du Nord-Ouest, Nord Alberta, Nunavut, Nunavik, Alaska, Groenland, Sami et Yamal (État de la Russie). La particularité de ces jeux, outre les sports d’hiver traditionnels comme le ski, courses de chiens de traîneau mais aussi le football, volleyball … organise les jeux Déné et les sports Arctiques.

Bien évidemment, les sports Arctiques et les jeux Déné que nous avions pas encore eu l’occasion de découvrir étaient pour nous les sports incontournables de ces jeux. Les jeux Déné, du nom des nations autochtones du Nord Ouest canadien sont des jeux typiques Déné et Inuit qui se jouent traditionnellement en famille. Les jeux Dénés comprennent cinq disciplines : la traction du doigt, la poussée du poteau, la traction du bâton, le serpent de neige et les jeux de mains. Les trois premières disciplines sont des tests de force et de stratégie. La traction du doigt fait mal juste à regarder et est probablement très douloureuse pour les participants. Il y a toujours un seau d’eau glacée à proximité pour permettre aux concurrents d’y plonger les mains après une ronde difficile. Le serpent de neige consiste à lancer un long bâton par en dessous sur un terrain enneigé. La personne qui lance le plus loin remporte la victoire. Le sport qui est peut-être le plus fascinant et certainement celui qui est le plus compliqué se nomme les jeux de mains. Deux équipes de quatre sont assises face à face et essaient tour à tour de tromper l’équipe adverse au sujet de l’emplacement d’un objet dans la main d’un des membres de l’équipe adverse. La rencontre est accompagnée de tambours et de rotations corporelles: l’excitation était à son comble, j’ai adoré l’ambiance survoltée portée par le rythme incessant des tambours.

Les jeux Déné ont fait leur entrée dans les Jeux en 1990, jusqu’en 2004, ils n’étaient  pratiqués que par les hommes.

Les sports arctiques étaient vraiment impressionnants à admirer, la souplesse, l’agilité et la rapidité sont les qualités maîtresses pour exceller dans la discipline. Nécessitant peu d’équipement  les participants ont dû faire preuve de beaucoup de contrôle, de coordination, de synchronisation, de flexibilité, de stabilité, d’endurance musculaire, ainsi que d’un grand dévouement. Les sports arctiques sont un puissant test des capacités physiques et mentales d’une personne. Ces sports représentent aussi l’esprit sportif et l’appréciation d’une personne envers les autres concurrents et le respect de la tradition sportive, de même que l’importance de se pousser vers de nouvelles limites afin de réaliser leurs objectifs.

 

[nggallery id=34]

 

Comments

comments