Début septembre, les couleurs d’automne ont pris place et le spectacle n’en est que plus joli. Nous sommes sur la Cassiar Highway, plein nord. Les kilomètres défilent, il n’y a pas grand monde sur la route, les villages se font rares aussi. Après 3 jours de pluie, nous faisons le plein à la frontière … le Yukon s’offre enfin à nous, c’est à ce moment que le soleil décide de se pointer et d’embraser le paysage jaune. C’est sublime. Nous passons notre première nuit sur le territoire au bord du lac Watson. La tranquillité du lieu, une famille autochtone qui pêche aux dernières lueurs du jour nous rappelle Whapmagoostui. Malgré le retour du soleil, la température est très fraîche. Nous arrivons au moment où l’été s’en va !

Plein Est, nous roulons sur la mythique Alaska Highway, longue de 2451 kilomètres entre la Colombie Britannique, le Yukon et l’Alaska, elle a été construite en moins de 1 an par l’armée américaine en 1942. Une liaison terrestre entre l’Alaska et le reste du continent était jugée indispensable alors que le Japon occupait certaines îles Aléoutiennes.

Notre dernière nuit de voyage nous permet de découvrir la communauté de Teslin au bord du lac du même nom. Nous savons que le voyage est pratiquement terminé, nous prolongeons un peu en visitant le musée de la faune, en discutant avec la postière du village à côté des boîtes postales du minuscule local qui fait office de bureau de poste.

Puis nous arrivons tranquillement à Whitehorse, capitale du territoire avec ses 20 000 habitants. Le centre ville est à l’image de la ville, petit mais on trouve tout ce qu’il faut. A Whitehorse, on peut magré tout continuer le voyage en partant, le temps d’un repas, au Mexique, en Turquie ou en Jamaique. Les montagnes qui entourent la ville rendent le paysage beau et sauvage. Une montagne en forme de volcan me fascine (Mont Horne), je l’admire tous les matins depuis notre chambre d’hotel.

Une sortie en vélo le long de la Yukon river nous rappelle que la nature est toute proche. Même à 5 minutes en vélo du centre ville, on peut voir un couple d’aigles chauves qui préparent leur nid. Les chemins de randonnée, les lacs et rivières sont nombreux, on va avoir de quoi s’occuper cette année !

[nggallery id=29]

Comments

comments