Et oui pendant une petite semaine nous avons pédalé et découvert les paysages du sud du Pérou avec notre ami Benoit (lui aussi expatrie au Québec !). Nous avons donc rejoint notre point de rendez-vous, juliaca, a vélo, distante de 44 km de Puno. Nous avons fêté nos retrouvailles au restaurant bien évidement. Le lendemain, nous faisons un petit detour par l’aéroport de Juliaca afin de récupérer l’un des sacs a dos de Benoit égaré lors d’une escale a New-York. Vers 15 heures, nous sommes enfin prêts a partir !

route vers cusco_1.jpg

Le paysage est sec, jaune … la route est plutôt plate et nous traversons des villages ou les chiens nous courent après en essayant de nous mordre les mollets … ça commence bien ! Nous pédalons jusqu’à la nuit sur 58 km et nous montons notre premier bivouac en contre-bas de la route.

Le lendemain, nous poursuivons notre chemin, nous nous arrêtons dans le village surprenant de Pucara. Sa place dévoile fièrement des statues de taureaux richement décorés ! On se croirait presque en Espagne. Son site archéologique est intéressant également car il regroupe des ruines datant de civilisations et d´époques différentes : la civilisation Pucara et sa place rituelle ou avaient lieu les sacrifices humains; la guillotine Inca ou les non croyants étaient punis (et quelle punition …) ! et les ruines d’une église hispanique : 3 en 1 que demander de mieux !!

route vers cusco_2.jpg

Cusco_1.jpg

Notre bivouac du soir, a plus de 4000 mètres d’altitude se situe au bord d’une voie ferrée. Pour le repas, j’ai la bonne idée de cuisiner du piment : Erreur !!! Benoit est malade dans la nuit et ne se sent pas mieux au réveil le matin … il décide de retourner dans le village que nous avions traverse la veille pour récupérer un taxi et se rendre à Sicuani.

route vers cusco_4.jpg

Jérôme et moi poursuivons donc seuls notre montée vers le col a 4330 mètres. Nous sommes en haut a 15h30, superbes paysages. De l’autre cote, une vallée fertile nous attend. On découvre de nombreuses habitations entourées de champs, de vaches, de poules et d’ânes. Les locaux, toujours aussi sympathiques ont toujours un sourire, un geste d’encouragement pour nous.

route vers cusco_5.jpg

Et nous ne sommes pas les seuls a voyager charges !!:

route vers cusco_3.jpg

A Sicuani, nous faisons la rencontre d’un couple de Nantes qui voyage en tandem pendant 6 mois entre Lima et Santiago. Coïncidence, ils ont la même remorque que celle qui nous avait accompagnée lors de nos 2 premiers mois de voyage !! Eux, contrairement a nous, n’ont aucun soucis avec ….

Nous reprenons donc la route avec Benoit qui se sent mieux que la veille (soulagement) et nous descendons vers Cusco. Cependant, notre ami le vent est de retour et de face !! Notre descente est plus longue et plus difficile que prévu … ce maudit vent me fatigue. Après 2 jours de “combat” ma tendinite récidive et je décide de m’arrêter une cinquantaine de km avant Cusco. Jérôme et Benoit m’accompagnent et nous rejoignons la “capitale” en taxi en début d’après-midi.

Cusco_6.jpg

Cusco, ( nombril du monde en langue quechua ) capitale des Incas et capitale historique du Pérou se trouve a environ 3400 mètres. Ses bâtiments, mélange de styles Inca et coloniaux sont séduisants. Sa place centrale (plaza de Armas) est aérée et agréable. En bref on est séduit par cette cité pour laquelle nous avions un a priori lies a l’afflux des touristes pendant la haute saison.

Nous passons également une journée a Pisac. Depuis le centre de Cusco, nous prenons un collectivo ( 2,40 soles) et parcourons une trentaine de km. Nous descendons de l’autre cote de la vallée et nous découvrons un village entièrement tourné vers le tourisme. Son marche presque démesuré ne propose que des produits destines aux touristes ( bibelots, tapisserie, musique etc …). L’attrait du village consiste en son site archéologique qui est l’un des plus importants de la Vallée sacrée des Incas. Les ruines de Písac se trouvent sur une colline à l’entrée de la vallée. Les ruines sont réparties le long de la crête en 4 groupes : Pisaqa, Intihuatana, Q’Allaqasa, et Kinchiracay. Avec ses constructions militaires, religieuses et agricoles, le site avait une triple fonction. On pense que Písac défendait l’entrée sud de la Vallée Sacrée, tandis que Choquequirao défendait l’ouest et la forteresse d’Ollantaytambo, le nord.

Cusco_3.jpg

On pense que les terrasses étroites qui se trouvent en dessous de la citadelle représentent l’aile d’une perdrix (pisac’a), qui a donné son nom au lieu.

Cusco_4.jpg

En bref, une visite intéressante malgré les groupes de touristes déversés par les bus !

A Cusco on pense aussi a se divertir, comme cette soirée dans l’un des meilleurs endroits de la ville : un restaurant dans une chambre d’enfants … !!! On a adore … Plus d’informations sur le projet social de l’endroit : www.aldeayanapay.org

Cusco_5.jpg

Message pour Benoit : Joyeux Anniversaire !!! ( le 21, jour de son retour dans la Belle province)

 

Comments

comments