On roule par une belle après midi ensoleillée, sur une belle route entourée de beaux arbres et de belles baies, pousses par un vent modéré. Je reconnais des belles mures et la tentation est trop grande et j’en avale quelques poignées, et reprend ma route.

Le soir arrive avec son bon repas et sa nuit réparatrice ,mais je me sens plutôt mal et ne mange pas, préférant dormir tout de suite. Mais voila le sommeil ne vient pas, car on est dans un camping remplit d’adolescents qui font un raffut du diable, et mon ventre gargouille…

Attention la suite est interdite aux enfants.

12h00 : Aie aie, Je suis oblige de me précipiter aux toilettes, peuplées par des gens trop saoul (pour être honnêtes), pour me soulager de mon mal. Mais je me vide comme une chambre a air trouée, Nelly essayant de me rafistoler avec des rustines (smecta et co.) mais rien n’y fait, je suis définitivement a plat !

01h00 : Nelly se rend alors chez les gérants du camping, et la ça devient intéressant et comique :

  • Pouvez vous appeler un médecin : après 15 minutes pas de médecin la nuit
  • Pouvez vous appeler une ambulance : après 30 minutes d’attente le verdict tombe : pas d’ambulance

02h00 : Comme je suis mal en point et je gèle (jamais eu aussi froid, même au Nunavik) sous la tente je me propose d’entrer dans la maison, et je me pose dans le canapé, ou plutôt je me vautre.

02h10: Je demande si je peux me coucher sur le matelas au sol, j’obtiens un “oui” ouf. Nelly est partie avec le gérant chez les gendarmes pour trouver une solution !!

02h15 : Je tente de demander un verre d’au car j’ai très soif, en fait je suis complètement déshydraté, et là la discution dure 5 minutes, elle me demande si je veux de l’eau de source ou gaseuse… etc

02h20 : j’obtiens un verre

02h25 : je demande un 2ieme verre

02h26 : j’obtiens le 2ieme verre

02h45 : Nelly revient, il n’y a pas de solution a notre problème. Le camping en question est a 20 km de l’hôpital …

02h50 : Les gens se succèdent dans la maison comme dans une pièce de théâtre, nous donnent de l’espoir, puis repartent, en expliquant que la solution suggérée ne fonctionnera pas (voiture perso, taxi, etc…)

03h00 : je suis sec comme un cochonou, je ne bouge plus, j’arrive pas bien a me lever, donc je dors.

03h45 : je me réveille, toujours pas de solution et tout le monde est au dessus de moi a me regarder, j’observe des tableaux de Jesus au mur et je dis dans un espagnol brillant, pour détendre l’atmosphère :

  • Moi : “Des spécialistes pensent que Jesus est mort de déshydratation sur la croix c’est drôle non”.
  • La gérante : ” Jesus n’est pas mort”
  • Moi : “Moi non plus je n’ai que 31 ans ca me laisse 2 ans”.

On a bien rit, c’est vrai !

04h00 : quelqu’un dit : une ambulance arrive !

04h15 : l’ambulance est la, l’infirmière vient a moi, me soulève avec le gérant, et m’entraine vers l’ambulance. Mais avant de franchir la porte elle me demande ” Au fait, as tu de l’argent ?” La j’étais sur les fesses au propre (quoique…) comme au figuré : je ne tenais plus debout,et je ne croyais pas ce quelle venait de dire. Nelly répond, et on part.

04h45 : On arrive a l’hôpital, et on me prend en charge, ouf Simplement une perfusion pour me réhydrater avec un médicament.

05h30 : Comme ma perf est terminée on nous met gentiment a la porte en nous demandant le numéro de carte bancaire avant … et on se retrouve a la rue a errer pour trouver un taxi qui pourrait nous ramener au camping. Le gérant est venu avec nous, ce qui facilite la tache ! On nous explique que les mures cueillies sous le soleil sont toxiques !!

06h00 : Grâce a cette explication, on se couche moins bêtes qu’au lever sous notre tente, éreintés.

08h00 : on se réveille avec Elvis Presley dans la tente, les Chiliens aiment la musique et la mette a fond des le réveil. “Looove tennnder looove me truuue”

Voila depuis on se repose, on mange plus de mures au soleil et on va acheter des boules Quies.

Comments

comments