Hier soir j’ai eu droit à un dernier cadeau de l’automne : un vent presque inexistant, une lumière douce et orangée, l’air du large qui fait rosir mes joues. Quel bonheur de pouvoir, en quelques coups de pédale, contempler le spectacle ephémère de cette saison.

Aujourd’hui la pluie qui tombe est malmenée par les rafales et la température qui frise le zéro agresse, dès le pas de la porte passé. Vous imaginez aisément à quel point cette vision déprimante nous pousse à souhaiter une accélération soudaine mais nécessaire du temps. Nous quittons le village le 15 novembre prochain pour Montréal où les derniers préparatifs de notre voyage nous occuperont pendant une dizaine de jours.

Ensuite c’est Holà Argentina !

Les préparatifs m’ont permis de découvrir de nombreuses auberges de jeunesse sur Buenos Aires ainsi que quelques unes sur Ushuaia, le plus pénible reste à faire : paperasse, paperasse …

On garde le moral et la motivation ne manque pas …

Soleil d'automne

Print Friendly, PDF & Email

Comments

comments