Au fil du lac Tonlé Sap
Lever a 5 h 15. Le minibus doit nous prendre a la guesthouse pour nous mener jusqu’au port situe a 15 km. De la, nous prendrons un bateau pour Battambang en 5 heures de trajet.
Le minibus est déjà bien rempli. Chargement des bagages et des vélos sur le toit. On s’entasse a l’intérieur. A notre grand étonnement, il continue a faire sa tournée de ramassage. Au final, nous sommes 15 adultes et 2 enfants dans ce véhicule et nous arrivons au port avec plus de 30 minutes de retard. “No problem” disait le chauffeur. Et c’était bien vrai : deux bateaux nous attendaient pour Battambang.

Nous voguons sur le Tonlé Sap au milieu de forets immergées.

Puis, nous apercevons des villages lacustres ou la vie s’organise comme sur terre : écoles (remarquez la cour de recréation sur la photo), église, pagode, magasins, habitations.

Les gens vivent essentiellement de la pêche. Nous y faisons un arrêt a mi chemin après trois heures de trajet.

Le bateau se faufile dans d’étroits chenaux entre deux rideaux d’arbustes.

Nous en croisons d’autres et a notre grande surprise çà passe. Nous tomberons en panne a deux reprises : hélice casse, no problem, le pilote se penche en extraire une neuve, la change et c’est repart. La seconde fois, il s’agit d’une panne sèche mais tout est rentre dans l’ordre.

Nous arrivons a destination, après huit heures de navigation, harasses mais éblouis par le spectacle qui nous a été offert.
Le lac Tonlé Sap, relie au Mékong, fonctionne comme une véritable coeur qui se gonfle et se dégonfle au rythme des saisons. pouvant multiplier sa surface par quatre. Il a également la particularité de couler vers le Mékong puis vers la mer pendant la période sèche (normal !), par contre pendant la mousson son courant s’inverse, le Mékong se vidant son trop plein d’eau.
Cet extraordinaire écosystème a été classé réserve de la biosphère par l’UNESCO.

Print Friendly, PDF & Email

Comments

comments